Comment obtient-on des meubles aussi esthétiques ?

« Pour être irremplaçable, il faut être différent » – Coco Chanel.

 

Tout comme les vêtements que nous portons, nos lieux de vie visent à refléter la personne que nous sommes ou aspirons à devenir.

Le travail des designers d’intérieur a joué un rôle important au fil des siècles, chacun d’entre eux s’efforçant de tirer le meilleur parti d’une gamme toujours plus riche de matériaux pour réaliser des créations innovantes.

À partir du milieu du XXe siècle, les avancées technologiques en matière de plastiques, de revêtements et de textiles, ont transformé la manière dont nous habillons nos habitations, mêlant aspects esthétique et pratique, et ont permis d’introduire des créations novatrices sur le marché grand public.

Le dioxyde de titane a joué un rôle majeur dans ce processus grâce à ses caractéristiques opacifiantes, lissantes et à sa blancheur éclatante, et a permis la création de certains des meubles les plus emblématiques de la planète.

 

Peinture pour meubles

Les nouvelles tendances en termes de restauration et de récupération ont été lancées par des architectes et décorateurs d’intérieur désireux de présenter des matériaux traditionnels, comme le bois, sous un nouvel éclairage.

Des entreprises comme Earthborn, producteurs de peintures « écolo-chics », utilisent le dioxyde de titane pour conférer aux meubles et autres objets une finition opaque et matte unique, déclinée en des dizaines de teintes.1

 

Meubles en bois

L’un des problèmes du bois recyclé est lié à sa coloration et à sa texture hétérogènes.
Dans ce cas, des revêtements à base de dioxyde de titane sont utilisés pour unifier et lisser les surfaces.

Son apparence brillante signifie que, lorsqu’il est utilisé dans les peintures ou revêtements appliqués sur du bois ou des matériaux contenant du bois (comme le MDF ou les panneaux de particules), il fournit une finition homogène et lisse.

Ceci permet aux designers de mêler différentes sources et espèces de bois, qui peuvent être recouvertes de peinture, film plastique ou stratifié, lesquels contiennent tous du dioxyde de titane.

Les applications de plastique ou de stratifié permettent également l’impression (veines de bois ou autres visuels, par exemple) sur du papier décoratif ou du film plastique blanc, offrant ainsi aux designers davantage de liberté.

 

Meubles en plastique

Le dioxyde de titane est couramment utilisé dans toute l’industrie des plastiques, et les meubles constituent l’une de ses principales applications.

Le dioxyde de titane peut être ajouté en concentrations élevées à des résines plastiques pour les applications de films plastiques, sous forme moulée. Dans un mélange-maître pigmenté, plus de la moitié de la composition d’un colorant peut être constituée de dioxyde de titane. Par exemple, le colorant peut contenir jusqu’à 60 % de dioxyde de titane.2

Des designers de réputation mondiale, à l’instar de Philippe Starck, utilisent des polycarbonates teintés et de l’acrylique, du Plexiglas ou de la Lucite transparents dans leurs créations.

 

Meubles en tissu et en cuir

Dans les textiles et autres tissus, le dioxyde de titane joue un rôle important pour le délustrage des fibres synthétiques (la forme anatase étant utilisée dans le polyester, le polyamide, l’acrylique, la viscose, la rayonne) ainsi que des fibres d’acétate de cellulose.

Outre les qualités esthétiques pures associées au dioxyde de titane pigmentaire, le dioxyde de titane sous forme nanométrique est utilisé pour la protection contre les UV, renforçant la résistance aux UV généralement faible des matériaux et prolongeant ainsi leur durée de vie.

 

Meubles emblématiques

Plusieurs pièces de mobilier emblématiques actuellement produites intègrent du dioxyde de titane:

 

 

La chaise Eames

Partenaires en affaires comme en amour, Charles et Ray Eames ont bâti leur réputation de designers visionnaires grâce à des créations en contreplaqué.
Leurs chaises de salon et de salle à manger combinent plastique, bois et textile. Leur chaise Eames DAW légendaire, initialement produite en 1950, a toujours été déclinée en une gamme de couleurs variées.

 


La gamme Tulip d’Eero Saarinen

Célébré pour son approche sculpturale, Eero Saarinen est à l’origine de certains des designs les plus futuristes depuis les années 1940. Sa gamme Tulip avant-gardiste se distingue par sa conception à pied unique en plastique moulé afin de résoudre le problème des espaces « hideux, confus et stressants » sous les tables et les chaises.
Ses créations Womb et Amoeba font partie des meubles de salon les plus emblématiques.

 


La S Chair de Verner Panton

Il fallut plusieurs années au designer Verner Panton pour donner naissance à sa S Chair, dont il avait eu l’idée en 1960.
Fabriquée dans une seule pièce de plastique, elle était la première de son genre. Elle a depuis fait la couverture de Vogue, avec une Kate Moss en tenue d’Ève.

 


La chaise Sketch du studio Front Design

La gamme Sketch est l’œuvre des créatrices suédoises Sofia Lagerkvist, Charlotte von der Lancken, Anna Lindgren et Katya Savstrom.
La chaise Sketch blanche révolutionna le monde du design en 2005 en utilisant la technologie de capture de mouvement. Elle fut ensuite traduite en objet physique grâce à un procédé d’impression 3D à base de résine de polyamide. L’original fait partie de la collection du Musée Victoria & Albert de Londres.

 


Références


[1] http://earthbornpaints.co.uk/product/eggshell/ 
[2] Analyse des impacts socio-économiques d’une classification harmonisée du dioxyde de titane (TiO2), Risk & Policy Analysts Ltd. pour le Titanium Dioxide Industry Consortium (TDIC), page 21