Le dioxyde de titane dans l’alimentation

Le dioxyde de titane est largement présent dans l’industrie alimentaire sous la forme du colorant E171.

Le dioxyde de titane est un composé blanc éclatant. Depuis près d’un siècle, il fait partie des colorants les plus utilisés par de nombreuses industries.

Il contribue à la texture et aux couleurs de nombreux produits. Il est notamment très utilisé dans l’industrie alimentaire.

  • Connu sous l’appellation TiO2 ou comme le colorant alimentaire E171, le dioxyde de titane est un composé blanc qui, depuis près d’un demi-siècle, fait partie des colorants les plus utilisés pour de nombreuses industries et notamment alimentaires.

 

  • Utilisé dans les emballages, le dioxyde de titane permet de mieux conserver les aliments et de les protéger des dégradations. Il peut aussi être utilisé pour rehausser les qualités esthétiques des aliments.

 

  • Sa solubilité est faible. Il n’est pas facilement absorbé par l’organisme. Aucun impact négatif lié à son utilisation dans les aliments n’a été démontré.

 

Introduction

Connu sous l’appellation TiO2 ou comme le colorant alimentaire E171, le dioxyde de titane est un composé blanc qui, depuis près d’un demi-siècle, fait partie des colorants les plus utilisés pour de nombreuses industries et notamment alimentaires. Faiblement soluble, le dioxyde de titane n’est pas facilement absorbé par l’organisme.

Il contribue entre autres, à améliorer les qualités esthétiques des produits alimentaires en leur donnant de la texture et en les rendant blanc. Il est également utilisé pour éviter que les aliments ne se dégradent dans l’emballage.

Conformes à la législation européenne, les près de 50 ans d’utilisation de la substance ont démontré l’absence d’impact négatif sur la santé humaine du dioxyde de titane.

 

Dans quels types de produits alimentaires utilise-t-on le E171 et dans quel but ?

Le E171 est utilisé dans une vaste gamme d’aliments, allant des bonbons à la mozzarella.

En effet, les recherches suggèrent que les consommateurs sont davantage susceptibles d’acheter et de consommer des aliments brillants et de couleur vive car ils sont synonymes de fraicheur. Le TiO2 ajoute également de la texture aux aliments et est souvent utilisé comme antiagglomérant.

L’E171 est souvent utilisé pour apporter une blancheur et une opacité naturelle aux aliments, par exemple pour les crèmes glacées ou le glaçage des gâteaux. Il rend les aliments esthétiquement attrayants. (1)

Le dioxyde de titane de qualité alimentaire aide depuis longtemps à rendre nos repas et collations esthétiquement attrayants. Les fabricants d’aliments l’utilisent en toute sécurité dans des utilisations approuvées par les réglementations en vigueur et ce depuis plus de 50 ans. (1)

 

white icing

 

Le colorant E171 peut-il être consommé sans danger ?

Oui – le dioxyde de titane est peu soluble, il ne pénètre pas dans le sang et traverse le système digestif sans subir de modification ou d’absorption.

En effet, l’E171 a fait l’objet de rigoureux tests au niveau européen qui ont conclu que le dioxyde de titane ne subsiste ou ne s’accumule ni dans le corps humain ni dans l’environnement.

Néanmoins, récemment des inquiétudes ont surgi concernant la présence de nanoparticules de E171 dans l’alimentation et de possibles dangers. Il faut cependant savoir que l’utilisation comme colorant du TiO2 est approuvée. D’ailleurs, le dioxyde de titane est utilisé sous forme de particule et non de nanoparticule dans l’alimentation.

En effet, le dioxyde de titane est utilisé pour sa capacité à diffuser la lumière visible et ainsi rendre les produits alimentaires plus blancs, aux couleurs plus éclatantes. Pour pouvoir diffuser la lumière, on doit utiliser des particules d’une taille allant de 200 à 350 nanomètres donc bien au-delà de la taille d’une nanoparticule (100nm). Il peut cependant y avoir quelques résidus de nanoparticules dans les produits alimentaires mais le pourcentage est limité.

L’ANSES, Agence Nationale Française de Sécurité Sanitaire et de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail a récemment demandé à ce que des recherches plus poussées sur les effets biologiques des nanoparticules dans les aliments soient effectuées. (2) (3) Le TDMA accueille positivement toute nouvelle recherche pouvant servir la science et les connaissances sur le dioxyde de titane.

Reste qu’en plus de 50 ans d’utilisation comme colorant alimentaire, aucune corrélation n’a été démontrée entre un problème de santé chez l’homme et la consommation de dioxyde de titane.

En juin 2018, à la suite d’une demande émise par la Commission européenne pour avoir un avis d’expert, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a confirmé l’absence de danger lié à la présence du E171 dans les produits alimentaires pour les consommateurs.

L’avis initial – publié en 2016 – faisait partie d’une réévaluation de tous les colorants alimentaires dont l’utilisation était autorisée avant 2009. L’EFSA a ensuite passé en revue les dernières études sur le E171 dans le cadre de cette enquête. Dans son examen, l’EFSA a constaté que la sécurité du E171 n’est pas influencée par la taille des particules puisqu’il n’est pas absorbé dans le corps humain. (4) Ils ont donc conclu qu’il n’y avait aucune raison de modifier l’avis précédent selon lequel le E171 pouvait être utilisé sans danger dans les aliments. (2)(5)

 

Que disent les experts sur l’utilisation d’E171 dans l’alimentation ?

En 2015, un groupe de chercheurs de l’Agence de Recherche sur l’Alimentation et l’Environnement au Royaume-Uni, de l’Institut de l’Alimentation du Centre de Recherche de Marmara Tübitak en Turquie et de l’Institut RIKILT de Sécurité Alimentaire aux Pays-Bas ont mené une étude sur la consommation par voie orale de particules et de nanoparticules de dioxyde de titane.

Leurs recherches ont conclu à l’absence d’une « exposition interne significative du consommateur aux nanoparticules. » (6)

Andrew Maynard, professeur de sciences de l’environnement au sein de l’université du Michigan, n’exprime aucune inquiétude quant aux propriétés et aux effets du TiO2 sur l’homme.

Dans un article publié en 2015, il déclarait : « Le TiO2 est un produit chimique particulièrement inerte. II n’est pas soluble dans l’eau. II n’est pas particulièrement réactif. II n’est pas facilement absorbé par l’organisme à partir de l’alimentation et il ne semble pas occasionner de problèmes de santé. » (7)

 

Un ingrédient utile dans l’alimentation

Un large éventail de colorants et d’additifs est utilisé afin d’améliorer les qualités esthétiques des aliments et de les rendre plus attrayants pour les consommateurs.

L’E171 est le colorant alimentaire blanc le plus efficace. II est en effet jusqu’à cinq fois plus efficace que d’autres solutions comparables, comme Ia silice ou le carbonate de calcium. Son remplacement par un produit alternatif pourrait introduire la nécessité d’utiliser beaucoup plus de colorants pour une même quantité de produit et de nouveaux risques n’ayant fait l’objet d’aucune étude. Du fait de son efficacité, l’E171 permet de réduire la quantité de colorant utilisé pour les produits alimentaires.

 


Références


[1] Food grade Titanium Dioxide pigments

[2] Titanium dioxide nanoparticles in food

[3] Food additive E171: first findings of oral exposure to titanium dioxide nanoparticles

[4] Food colours: titanium dioxide marks re-evaluation milestone

[5] Titanium dioxide proposed to be classified as suspected of causing cancer when inhaled

[6] A study of the uptake and biodistribution of nano-titanium dioxide using in vitro and in vivo models of oral intake

[7] Dunkin’ Donuts ditches titanium dioxide – but is it actually harmful?