Le dioxyde de titane est-il vraiment dangereux ?

L’UE confirme ses préoccupations sanitaires concernant l’inhalation de poussières ou de poudre de TiO2 à de très fortes doses. Pourtant les risques sont limités et les conditions à réunir pour justifier une telle mesure sont totalement irréalistes.

Pourquoi ces préoccupations au sujet du dioxyde de titane ? Et sont-elles justifiées ?