La peinture solaire produit une énergie illimitée à partir de vapeur d’eau – RMIT

Des chercheurs du Royal Melbourne Institute of Technology mettent actuellement au point une peinture solaire contenant du dioxyde de titane, capable de générer de l’hydrogène, une source d’énergie propre.

 

L’université RMIT révèle que la peinture contient un composé qui agit comme du gel de silice, mais qu’à la différence de ce dernier, ce nouveau matériau, le sulfure de molybdène synthétique, agit également comme un semi-conducteur et catalyse la décomposition des molécules d’eau en hydrogène et oxygène.

 

Le docteur Torben Daeneke, chercheur principal du RMIT, explique : « Nous avons découvert que le mélange du composé avec des particules d’oxyde de titane produisait une peinture absorbant la lumière du soleil capable de générer de l’hydrogène à partir de l’énergie solaire et de l’humidité atmosphérique. »

 

« L’oxyde de titane est un pigment blanc qui est déjà couramment utilisé dans les peintures murales, ce qui signifie que la simple adjonction du nouveau matériau permet de transformer un mur de briques en un système capable de récolter de l’énergie et de produire du combustible. »

 

D’une part, le dioxyde de titane (TiO2) absorbe les rayons UV, et d’autre part, il possède un indice de réfraction très élevé, ce qui signifie qu’il diffuse la lumière. Ces propriétés en font un ingrédient crucial dans un grand nombre d’applications.

 

Sachant que le TiO2 peut également avoir une activité photocatalytique sous l’effet des rayons UV, les chercheurs explorent tout un éventail de nouveaux usages et applications, incluant notamment la production d’énergie propre.

 

Lire l’article :

https://www.rmit.edu.au/news/all-news/2017/jun/solar-paint-offers-endless-energy-from-water-vapour

 

Page connexe : Les usages du dioxyde de titane