Dernières nouvelles de TDMA

Réponse de TDMA aux consommateurs concernant la présence de nanoparticules dans les pigments de dioxyde de titane

Le pigment de dioxyde de titane est fabriqué sous forme de poudre fine et celui-ci est principalement utilisé dans les peintures, les matières plastiques, les textiles et le papier haut de gamme. Il est proposé sous diverses catégories, spécifiquement pensées en fonction de l’application finale désirée. De plus, la surface des particules de dioxyde de titane peut être traitée afin d’optimiser leurs propriétés.

La norme ISO/TC 229 [1] définit les nanoparticules comme des particules ayant une dimension extérieure comprise entre 1 et 100 nm. En vertu de la recommandation de la Commission européenne2, toute particule dont la taille est comprise dans cette échelle est considérée comme une nanoparticule au sens de la définition proposée par la norme ISO/TC 2291. De même, selon la recommandation de la Commission[2], on considère être en présence d’un nanomatériau lorsque ce dernier comprend au moins 50 % de nanoparticules.9}

Quelle que soit la définition sur laquelle l’on s’appuie, la taille moyenne des particules primaires des pigments de dioxyde de titane est supérieure au spectre défini de 1 à 100 nm.

Comme cela est le cas pour d’autres matériaux particulaires, on constate une répartition par taille des particules primaires autour de la valeur moyenne et, de ce fait, seule une fraction mineure des particules primaires pourrait être considérée comme des nanoparticules. La proportion exacte des nanoparticules dépendra de la définition utilisée. Selon que la proportion est spécifiée en fonction de la masse ou du nombre, les valeurs établies présentent une différence significative. La technique de mesure et la préparation des échantillons utilisées sont également essentielles pour s’assurer que les valeurs obtenues sont vraiment représentatives de la répartition par taille des particules primaires et comparables entre différents échantillons et laboratoires.

En tout état de cause, au vu des connaissances et des techniques les plus pointues disponibles dans l’industrie, les pigments de dioxyde de titane ne devraient pas être considérés comme des nanoparticules, ni comme des nanoparticules manufacturées ou des nanomatériaux.

Il est important de noter que la taille des particules primaires ne représente pas la taille des particules dans les produits fournis par l’industrie, car dans la pratique, celles-ci sont agglomérées et agrégées pour former des particules plus grandes.

TDMA – juin 2013

[1] Nomenclature ISO/TC 229 des nanoparticules

[2] Recommandation de la Commission européenne n° 2011/696/UE du 18 octobre 2011 relative à la définition des nanomatériaux

Voir plus dans la Dernières nouvelles de TDMA ou voir toutes les nouvelles